Menu 04 82 29 30 58
16 Rue Breteuil
13001 Marseille
De Lundi au Vendredi
De 9h00 à 19h00
Contactez-moi
THIERRY SAMUEL-WEIS

Une explication des prix vertigineux de l'Art expressionniste

La CIA au secours de l'Art expressionnisme américain

Le journal The Independent déclare dans un article que « la célèbre agence a bien financé l'expressionnisme abstrait américain », avec des peintres comme,
Portrait de Jackson Pollock – 1949
Portrait de Jackson Pollock – 1949
  • Jackson Pollock
  • Robert Montherwell
  • Willem de Koonin
  • Marc Rothko ...


pour les utiliser comme « arme de propagande » pendant la Guerre Froide.
Summertime – Jackson Pollock – n°9A – 1948
Summertime – Jackson Pollock – n°9A – 1948
Tout comme l'avait fait François 1er pendant la Renaissance, la CIA a soutenu et promu l'Ecole des Maîtres de l'Expressionnisme abstrait américain dans le monde.
Il s'agit de révélations faites par Donald JAMESON, ancien agent de la CIA, qui raconte que cette politique était connue sous le nom de « La Grande Laisse ».
Toutefois, il était hors de question que les artistes le sachent. La plupart des gens, en effet, avaient très peu de respect pour ce gouvernement, certainement aucun pour la CIA.
 
Jackson Pollock peignant debout
Jackson Pollock peignant debout
Comme le précise The Independent, « la décision d'inclure la culture et l'art dans l'arsenal américain, pendant la Guerre Froide, a été prise et la déclaration de la CIA en 1947, en pleine hystérie maccarthyste ». Info reconnue par J. Edgar HOOVER (premier directeur du FBI en 1924).
 

Comment consistait cette politique ?

L'agence passait par le Congrès pour la liberté culturelle, en finançant des expositions d'art expressionniste abstrait américain, à travers le monde, au travers du Muséum of Modern Art, le MOMA, fondé par la mère de Nelson ROCKFELLER, qui était naturellement très réceptive aux demandes de la CIA.

Du reste, on retrouve dans l'organigramme du MOMA (le plus grand musée d'Art Moderne au monde),
  • William PALEY, un des créateurs de la CIA
  • John HAY WHITNEY, également membre de la CIA
  • ou Tom BRADEN, ex patron de la Division Internationale de la CIA
Tom BRADEN qui résuma ainsi le paradoxe de cette situation :
-« .. Nous devions agir en secret pour promouvoir l'ouverture ... »

 
...
Expérimenté et disponible, Thierry SAMUEL-WEIS est à l'écoute de ses clients.
Pour plus d'informations ou pour prendre rendez-vous, nous vous invitons à contacter directement le cabinet par courriel : par téléphone : 04.82.29.30.58
 
Expertises orales gratuites.


Retour
Vous appréciez, partagez !
Weis - Samuel Thierry Télèphone04 82 29 30 58
Adresse16 rue breteuil
13001 Marseille